Les mots que l'on ne dit pas


 
Ohayo minna!!! Daijobu??? Voici un OS sur Tsubasa Chronicle :D. Normalement, il n'y a pas de spoil, il y aura juste quelque chose que vous comprendrez pas, comme Mokona et Kurogane. Par contre je vous préviens : il s'agit du couple Kurogane x Fye donc si vous n'aimez pas le yaoi, bah lisez pas ^^. Pour les autres, j'espère que ça vous plaira n_n.
Une dernière chose : pour les écrits de Fye, j'ai fait de mon mieux alors vous moquez pas onegai >///< !!!
Sur ce, bonne lecture <3
 
Kurogane ouvrit avec fracas la porte d'entrée du café « Cat's Eye » avec un air féroce sur le visage. La raison ? Pendant qu'il était sorti avec Shaolan pour l'entraîner et faire des recherches sur la plume de Sakura, le ninja avait remarqué que tous les passants riaient dans son dos. Shaolan s'aperçut alors que l'adulte avait un papier collé dans le dos sur lequel il était marqué « Je m'appelle Kuro-toutou et j'adore jouer à la ba-balle ! ». Le ninja, rouge de colère et de honte, courut en direction du café pour régler ses comptes avec le « stupide mage blond », suivit tant bien que mal par l'adolescent. Cependant, lorsqu'il ouvrit la porte, un seau remplit d'eau moussante atterrit sur sa tête, faisant rire Mokona et surprenant Sakura qui nettoyait les tables, l'heure de fermeture étant passée.
« -Hyyyuuuuu, fit la mascotte du petit groupe en sautant partout, Gros Toutou et Petit Toutou sont de retour ! Vous avez passé une bonne journée ?
-Arrête de m'appeler comme ça, mon nom est Kurogane, râla le ninja en tirant sur les joues de Mokona.
-S'il vous plaît, Kurogane-san, calmez-vous, tenta timidement la princesse de Clow.
-Me calmer ?! J'en ai marre de ce shiro manjuu de malheur et de ce stupide mage blond ! Ma patience a des limites !
-Mais vous savez bien que c'est juste pour plaisanter, essaya Shaolan à son tour.
-Merci Petit Toutou, reprit Mokona en prenant un air théâtral. Pourquoi est-ce que Kuro-toutou n'est pas aussi compréhensif que toi ?
-C'est Kurogane ! hurla l'adulte. Et j'en ai rien à faire que ce soit pour rire ou non ! Je vais régler mes compte avec l'autre imbécile, continua-t-il en montant les escaliers car il avait chercher Fye dans tout le café.
-Ah non, ne va pas l'embêter, fit Mokona en s'accrochant au visage du ninja. Laisse Fye-mummy dormir ! Sa journée a été très longue et très dure à cause de son travail, alors que toi Kuro-daddy tu t'es juste baladé et tu es rentré avant la nuit alors que c'est justement la nuit que les Onis sortent ! C'est parce que tu as peur du noir que tu es revenu plus tôt ?
-Ça suffit, fit Kurogane en enlevant Mokona de son visage et en le gardant dans la main. Je ne te demande pas ton avis ! »
Le ninja ouvrit grand la porte de Fye et constata que ce dernier était endormi sur son lit, la tête dans l'oreiller, comme s'il pleurait. Kurogane se calma un peu, se disant qu'il pourrait régler ses comptes avec le mage plus tard. Son regard se porta sur le bureau de la chambre et y vit plusieurs feuilles comportant des écritures. Curieux de nature, Mokona sauta sur la table et commença à regarder les feuilles. Kurogane s'approcha à son tour et prit les trois morceaux de papier.
« -Tu as vu, lui chuchota Mokona, il y a ton nom sur le premier. »
Surpris, le ninja commença à lire la feuille :
 
Mes promenades dans mes souvenirs
Et tes mots pour me soutenir
Rendent mon avenir
Cruel et apaisant
Inéluctablement
 
« -Je ne savais pas que Gros Minou était poète, reprit Mokona. »
La mascotte du groupe regarda alors la deuxième feuille et fut surpris que le nom figurant sur le deuxième papier n'était qu'autre que celui du mage blond, suivit d'un deuxième poème :
 
Pourquoi suis-je ici,
Alors que c'est toi qui devrais être en vie ?
Rien ne tourne rond
Dans cette vie
Où mes démons
Ne me laissent que ton nom.
 
Le shiro manjuu et le Gros Toutou se regardèrent, un air d'incompréhension sur leurs visages. Pourquoi écrivait-il un poème si triste avec son nom sur la même feuille ? Le ninja s'était rendu compte que Fye mentait et qu'il cachait ses véritables sentiments sous ses faux sourires mais il ne comprenait pas pourquoi. Il lut alors la troisième feuille où il retrouva encore une fois son nom :
 
Jamais je n'imaginerais
Et encore moins espérerais
T'avoir à mes côtés.
Au milieu de mes cauchemars,
Isolé dans le noir
Mon c½ur pense à toi
En voulant en même temps t'éloigner de moi.
 
« -C'est vraiment trop mignon, rajouta Mokona les larmes aux yeux. Qu'est-ce que tu en penses Kurogane ? »
L'interpellé ne répondit rien, trop concentré par les poèmes qu'il tenait. Il sembla les relire puis ses yeux se tournèrent vers le mage toujours endormi et se mit à rougir imperceptiblement. Malheureusement pour lui, Mokona le remarqua et recommença à le taquiner :
« -Hyyyuuuu, Kuro-daddy regarde Fye-mummy en rougissant ! C'est beau l'amour ! Et si tu allais lui faire un bisou ?
-Qu... arrête de dire n'importe quoi, bégaya Kurogane en rougissant encore plus. »
Il attrapa alors Mokona et le jeta hors de la chambre pour éviter que la mascotte continue de se moquer de lui. Il reposa ensuite les feuilles sur le bureau et aperçut le stylo sur le meuble. Le ninja hésita un instant puis prit le stylo, écrivit sur une des feuilles, se dépêcha de sortir et ferma la porte car il avait entendu Mokona qui comptait sûrement revenir à la charge.
Le lendemain matin, Fye se réveilla tranquillement. Comme d'habitude, son passé lui revenait dans ses rêves. Ou plutôt dans ses cauchemars... Il se regarda un instant dans le miroir et vit son visage sans son masque : un visage sans joie, troublé par une immense tristesse et un profond désespoir. On pouvait aussi voir sur ses joues des traces de larmes. Il se mit alors à faire un de ses faux sourires qui ne trompaient malheureusement aucun de ses compagnons de voyage. Puis, en voulant prendre un stylo afin de pouvoir marquer les commandes de ses futurs clients, il remarqua que sur l'une des feuilles, des mots s'étaient ajoutés. Intrigué, Fye les lut et se mit à réfléchir, assez perdu. Était-ce vraiment Lui qui aurait écrit ces mots ? En tout cas, l'écriture était semblable à celle de Kurogane. Dans ce cas, aurait-il vu et compris les messages cachés dans ses poèmes ? Et surtout, quand avait-il pu les lire et écrire ?! Fye était un peu perdu. Et il avait peur. Peur que ce ne soit qu'une blague. Peur que ce soit vrai mais de le perdre, parce que les rares personnes qu'il avait aimées ne connaissaient jamais de fin heureuse. Comme lui. Parce qu'il était maudit.
Calmant les battements de son c½ur, il descendit les escaliers et commença à préparer le petit-déjeuner, faisant bien attention à en faire un salé pour le ninja. Les autres habitants de la maisons se rendirent dans le café peu de temps après que Fye ait fini de tout préparer. Sakura et Shaolan discutèrent tranquillement avec Mokona pendant que Kurogane lui, mangeait en silence. Fye en profita pour l'observer discrètement jusqu'à ce que le deuxième adulte lève les yeux avec un air interrogateur. Le mage blond lui sourit et entra rapidement dans la conversation des adolescents et de Mokona. Quelques minutes plus tard, lorsque Sakura, Shaolan et Mokona étaient repartis pour finir de se préparer, Fye voulut se dépêcher de débarrasser le comptoir mais Kurogane lui bloqua le chemin.
« -Je peux savoir ce qu'il te prend, demanda l'homme aux yeux grenats.
-Mais rien, pourquoi ? Gros Toutou s'inquiète pour moi maintenant ?! C'est tellement adorable !
-C'est Kurogane. Et n'essaie pas de détourner la conversation.
-Mais voyons, la seule chose que j'essaie de faire, c'est de débarrasser et de faire la vaisselle pour pouvoir ouvrir le café Kuro-wanko !
-Tu les as lu, n'est-ce pas ? »
Fye se figea un instant. Alors c'était vraiment lui qui avait écrit ça ! Mais pourquoi ?!
« -Ce n'est pas évident, lui demanda le ninja, comme s'il avait lu dans ses pensées.
-Je ne vois pas de quoi tu parles, fit Fye en souriant et en tentant de s'esquiver.
-Arrête de fuir, reprit Kurogane en l'empêchant de partir.
-Mais je ne fuis pas Kuro-chan ! Je vais faire la vaisselle !
-Pourquoi faut-il toujours que tu évites les discussions sérieuses ?! Je ne sais pas ce que tu as vécu et je m'en moque. Ce que je sais, c'est que je veux être avec toi, te protéger et te voir vraiment sourire. Et je sais que c'est ce que tu veux aussi. Alors pourquoi fuis-tu comme ça ?
-J'ai peur, murmura Fye, ses cheveux cachant ses yeux. J'ai peur qu'il ne t'arrive quelque chose à cause de moi... Je ne fais qu'apporter le malheur... »
Fye n'eut pas le temps de finir ce qu'il voulait dire qu'une paire de lèvres s'empara des siennes. Surpris, le mage blond tenta de le repousser mais des bras l'enlaçant tendrement le firent changer d'avis. Il se laissa alors doucement emporter par le bien-être qui s'était emparé de lui. C'était la première qu'il se sentait aussi apaisé et en sécurité. Puis, lorsque le manque d'air arriva, les deux hommes se séparèrent mais le japonais ne lâcha pas celui qu'il aimait. Il ajouta alors :
« -Je ne pense pas que tu n'apportes que le malheur. Tu devrais simplement croire au bonheur et avoir plus confiance en toi. Et en moi aussi. Je sais me défendre quand même ! »
Fye se mit à rire de bon c½ur, amusé par la réaction du ninja. Heureux et vexé de voir le blond rire sincèrement, il l'embrassa tendrement de nouveau mais cette fois, le magicien lui répondit timidement. Puis, entendant le trio redescendre, les deux amoureux se séparèrent et Fye en profita pour aller faire la vaisselle. Cependant, Mokona, qui avait vu les deux adultes se séparer, sauta sur l'épaule de Kurogane et lui fit :
« -Kuro-daddy a fait un câlin à Fye-mummy ! C'est tellement mignon ! Ce sont les poèmes qu'on a lu hier qui t'ont fait changer de comportement ? »
Rouge de gêne, le “papa“ du groupe se mit à courir après la mascotte, sous les regards surpris des adolescents, qui n'avaient pas entendu la remarque de Mokona, contrairement à Fye, qui s'était mis à sourire, d'un véritable sourire, joyeux et sincère. Il allait accepter sa nouvelle relation avec le ninja. Parce qu'il voulait croire au bonheur.
Quand aux poèmes, ils étaient toujours posés sur le bureau de Fye, avec les mots ajoutés par Kurogane sur la troisième feuille. Il les avait écrit sur cette dernière car Kurogane avait remarqué les mots caché dans ces poèmes :
Kurogane,                                                                                      Fye,
Mes promenades dans mes souvenirs                                       Pourquoi suis-je ici,
Et tes mots pour me soutenir                                                         Alors que c'est toi qui devrais être en vie ?
Rendent mon avenir                                                                         Rien ne tourne rond
Cruel et apaisant                                                                              Dans cette vie
Inéluctablement                                                                                Où mes démons
                                                                                                             Ne me laissent que ton nom.


                                                           Kurogane,
                                                           Jamais je n'imaginerais
                                                           Et encore moins espérerais
                                                           T'avoir à mes côtés.
                                                           Au milieu de mes cauchemars,
                                                           Isolé dans le noir
                                                           Mon c½ur pense à toi
                                                           En voulant en même temps t'éloigner de moi.
 
Et les deux petits mots rajoutés par Kurogane sur la dernière feuille étaient : moi aussi.
Parce que les mots que l'on ne dit pas sont souvent les plus importants.







Voili voilou ^^ !!! J'espère que ça vous a plu :D. N'hésitez à kiffer et commenter ;)
Matane,
Setsu <3

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.198.246.116) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Inazuma-et-autres-mangas

    18/06/2016

    MokonaMisaki wrote: "C'est trop mignon !!!! Je ne vois pas pourquoi tu pensais qu'il n'était pas bien.
    Kurogane et Fye sont adorables !!!! Déclaration par poèmes et mots interposés... Je ne pense pas que c'est deux-là ferait autrement les connaissant ^^
    "

    Aligato sempai :D !!!
    Et j'ai bien pensé à toi en faisant Mokona ;) XD
    Et j'attends toujours mon tag!!! <3 <3 <3

  • MokonaMisaki

    18/06/2016

    C'est trop mignon !!!! Je ne vois pas pourquoi tu pensais qu'il n'était pas bien.
    Kurogane et Fye sont adorables !!!! Déclaration par poèmes et mots interposés... Je ne pense pas que c'est deux-là ferait autrement les connaissant ^^

Report abuse